ICDRI's logo

Translate this page automatically. 

Main Body

Google
 


 

 

Test your Site for Accessibility with Cynthia Says ™

 

 

Home
About Us
Donations
Accessibility
Technology
Calendar
Site Map
Register
Create
Activities
Sponsorship
Products/ Services
Books
Contact
Privacy Policy

 

 

12 millions de Français subissent un handicap

http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226--293013-,00.html 

 

12 millions de Français subissent un handicap Pour la première fois, l'Insee dresse un portrait statistique de la population souffrant d'incapacités. De la difficulté à monter un escalier aux déficiences lourdes, il révèle des situations très diversifiées et permettra de mieux évaluer les besoins d'aides.

Un voile se lève sur le monde du handicap. A travers son enquête "Handicaps, incapacités, dépendance" (HID), l'Insee livre une somme statistique sans précédent. Présentée à l'occasion d'un colloque organisé à Paris jeudi 3 et vendredi 4 octobre, cette étude, la plus vaste jamais menée en France sur le sujet, donne, pour la première fois, une vision d'ensemble des personnes handicapées ou dépendantes en France, qu'elles vivent en institution ou à un domicile ordinaire. De la difficulté à monter un escalier aux déficiences lourdes, tous les types d'incapacités ont été abordés.

Ainsi, cette enquête révèle que "plus d'une personne sur quatre (26,4 % de la population générale, soit 11 840 208 individus) déclare avoir au moins une incapacité ou une limitation d'activité ou une reconnaissance de leur handicap". La diversité des populations observées "ébranle le mythe selon lequel il existerait une population handicapée suffisamment homogène pour justifier d'un traitement global, et montre au contraire que le handicap se conjugue au pluriel".

A partir de la base de données de cette enquête, le colloque, organisé par l'Insee, l'Inserm et la direction de la recherche et des études (Drees) du ministère des affaires sociales, a été l'occasion de présenter une dizaine de synthèses de travaux de recherche.

Derrière ce chiffre énorme de 11 840 208 personnes se cachent sept groupes de population dont les incapacités ou déficiences ont des degrés de gravité extrêmement divers. Le premier groupe, et le plus important (5,3 millions d'individus), correspond à des "incapacités isolées et mineures"(difficulté pour se couper les ongles des orteils, pour voir de près, pour entendre correctement). Il s'agit le plus souvent de femmes vivant seules et travaillant. Le second (2,3 millions) pourrait être celui des personnes âgées dépendantes, suggère l'enquête : ce sont majoritairement des femmes âgées qui ont au moins deux déficiences (motrices, sensorielles,...) surtout liées au vieillissement, mais qui ne touchent pas d'allocation.

ACCIDENTS DU TRAVAIL

Le troisième groupe (1,2 million) rassemble le "noyau dur du handicap".Souvent des hommes, âgés de 40 à 69 ans, inactifs, ils perçoivent une allocation au titre de leur taux d'invalidité et l'origine de leurs déficiences sévères est fréquemment liée à la naissance. De même importance (1,2 million de personnes), le quatrième groupe rassemble surtout des hommes, entre 30 et 39 ans, qui reçoivent une allocation et signalent une ou deux déficiences parmi lesquelles on trouve l'épilepsie, l'incapacité motrice d'une jambe et la dépression. L'origine du handicap de cette population est avant tout l'accident du travail.

Le cinquième groupe (800 000), appelé "incapacités diffuses non repérées", se compose essentiellement de femmes de moins de 30 ans, souvent étudiantes et souffrant de douleurs qui entraînent un manque de souplesse, des difficultés à monter les escaliers ou à porter un poids. Le sixième groupe (650 000) réunit des personnes déficientes intellectuellement ou mentalement qui sont principalement des hommes inactifs de moins de 70 ans qui perçoivent une allocation et déclarent au moins deux déficiences parmi lesquelles le retard mental arrive en première position.

Enfin, le septième groupe (325 000) s'intitule "Des maladies limitantes". Il s'agit là encore d'hommes, de 30 à 59 ans, inactifs, percevant une allocation et qui souffrent d'une déficience motrice, viscérale ou métabolique dont les origines principales sont la maladie et l'accident. Selon l'enquête, "il semble exister des disparités de sexe et d'âge en matière de reconnaissance sociale d'un handicap en défaveur des femmes et des personnes âgées".

L'Insee s'est également penché sur les caractéristiques démographiques, sociales et économiques des personnes handicapées. On apprend, pêle-mêle, que, sur les 217 000 personnes partiellement ou totalement aveugles, près des deux tiers ont plus de 70 ans ; que 370 000 individus utilisent un fauteuil roulant (moins d'un dixième disposent d'un fauteuil électrique) ; que le taux de chômage des "travailleurs handicapés" (au sens de la loi) s'élève à 24 % et qu'il n'a pas baissé pendant la reprise économique entre 1997 et 2001 ; que les adaptations au logement les plus largement diffusées sont celles qui facilitent l'hygiène et la toilette.

Loisirs, sports, scolarité, vie culturelle et sociale, toutes les thématiques sont abordées et peuvent fournir des points d'appui aux débats sur la scolarisation des enfants handicapés, l'accès à l'emploi ou le maintien à domicile des personnes âgées. A l'heure où l'insertion des personnes handicapées est devenue un des trois grands chantiers du quinquennat de Jacques Chirac, cette somme de données devrait permettre d'adapter les politiques de solidarité trop souvent menées "à l'aveugle". "Jusqu'à présent, nous n'avions pas de chiffres fiables, note Marie-Thérèse Boisseau, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées. Pour la première fois, nous avons une enquête scientifique qui s'appuie sur les réalités du terrain. Il était temps."

Cette enquête devrait notamment aider les collectivités locales et l'Etat à évaluer les besoins d'aides, notamment pour l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) versée aux personnes âgées dépendantes dont le nombre ne va cesser de croître. Elle renforce également la nécessité d'avoir une approche individualisée et non catégorielle de la prise en charge du handicap.

Sandrine Blanchard

 

 

 

 

Google Enter your search terms Submit search form
 
Web www.icdri.org

Copyright © 1998

 

Copyright © 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012 International Center for Disability Resources on the Internet Disclaimer and Privacy Policy